Très cher Gaz de Bordeaux…

Posté par usagersgdb le 11 janvier 2010

… titre la presse locale (article Sud Ouest du 11 janvier 2010).

img0001a.jpg

Que ce soit concernant l’opacité dans l’élaboration des tarifs, ou l’incohérence de l’argument de l’éloignement géographique, nous ne pouvons que rejoindre ceux qui dénoncent les agissements de notre fournisseur historique. Les régies municipales de Bazas ou de La Réole pratiquent en effet des prix inférieurs à ceux de GDB. Alors, que vaut l’argument GDF Suez est moins cher parce qu’il couvre tout le territoire ?  GDB est l’ELD la plus importante de France avec ses 213 000 abonnés, devant Strasbourg qui en compte tout juste 100 000. Pourquoi les deux plus importantes ELD sont-elles les plus chères ?

D’autre part, dans sa situation de quasi monopole, les comportements  commerciaux excessifs de GDB ne vont-ils pas détourner la clientèle des usagers (captifs) vers d’autres sources d’énergie ? Avec quels résultats pour l’entreprise et pour tous ceux qui ne peuvent envisager un changement de source d’énergie ?
Merci pour vos commentaires…
 

16 Réponses à “Très cher Gaz de Bordeaux…”

1 2
  1. Pardes dit :

    Je viens de recevoir ma facture de gaz de Bordeaux, 250 euros en plus a payer alors que ma consommation a diminuer. Bientôt je ne pourrais plus me chauffer.

  2. Solange R dit :

    AFP le 26/08/2010 à 13:47

    L’UFC dénonce des facturations « fantaisistes et surévaluées » de gaz et d’électricité :

    L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a dénoncé jeudi les facturations de plus en plus « fantaisistes » et « surévaluées » dont seraient victimes les consommateurs d’énergie, et de gaz en particulier, depuis l’ouverture du marché à la concurrence.
    « Depuis la libéralisation du marché de l’énergie en juillet 2007, on a une montée du nombre de litiges », a déclaré à l’AFP Alain Bazot, président de l’association.

    L’UFC-Que Choisir reçoit 20.000 réclamations par an concernant le secteur de l’énergie (soit 20% du total), ce qui constitue le 2e poste après la téléphonie et internet, selon M. Bazot.
    « Avant la libéralisation, c’était un secteur où le consommateur était bien traité, il n’y avait pas de pratiques commerciales contestables », a-t-il souligné.

    « Aujourd’hui, il y a des facturations complètement fantaisistes et toujours surévaluées », a dénoncé M. Bazot. « C’est vraiment patent chez GDF Suez mais ça monte en puissance chez EDF ».
    En outre, « les services clients sont complètement inadaptés aux dysfonctionnements », a-t-il ajouté.

    En 2009, 41% des réclamations de consommateurs reçues par le médiateur de l’énergie concernaient GDF Suez (qui compte un peu plus 10 millions de clients particuliers), 35% concernaient EDF (qui en compte 28,5 millions), 12% visaient Direct Energie (600.000 clients particuliers et entreprises) et 6% Poweo (300.000 clients particuliers).
    Autorité indépendante, le médiateur national de l’énergie est chargé de régler les conflits entre les consommateurs et leur fournisseur d’énergie.

    Interrogé par l’AFP, GDF Suez a démenti « gonfler les factures de ses clients », comme l’écrit Le Parisien de jeudi.
    « Entre deux relevés de compteurs par des techniciens, nous procédons à des estimations de facture en fonction de la consommation de l’année précédente, corrigée des conditions météorologiques », a assuré un porte-parole.
    « Dans 75% des cas, nous sous-estimons la consommation du client et donc le montant de la facture », a-t-il affirmé.
    « Et les consommateurs qui le souhaitent peuvent effectuer eux-mêmes le relevé de leur consommation et nous l’envoyer par internet », a-t-il ajouté.

  3. Solange R dit :

    Litiges énergie: le Médiateur propose une deuxième chance
    Vos droits | 2010-05-20 10:11:00 | Administrateur ‘Energie 2007′

    à lire ici : http://www.energie2007.fr/actualites/fiche/2650/mediateur_energie_rapport_annuel_electricite_gaz_200510.html

    à télécharger ici le rapport d’activité 2009 du Médiateur national de l’énergie (Attention: document PDF de 3,7 Mo) : http://www.energie2007.fr/images/upload/rapport_annuel_mediateur_energie_2009.pdf

    Le Médiateur national de l’énergie a rendu public ce 20 mai 2010 son rapport annuel – et relooké son site internet pour l’occasion. Au menu du rapport d’activité 2009 une seconde chance, la « médiation de groupe », un dédommagement moyen de 558 euros pour le consommateur et, c’est inattendu, une position très mitigée sur l’expérimentation des compteurs Linky.

    Plusieurs éléments méritent d’être retenus. D’abord, le Médiateur a décidé « en concertation avec les fournisseurs et les distributeurs (…) d’expérimenter le processus de la «deuxième chance» ». Ce processus doit leur permettre « d’étudier et de tenter de résoudre avant production d’une recommandation, tous ces dossiers qui n’ont fait l’objet d’aucun traitement préalable ». Une manière sans doute d’éviter l’impact de certaines recommandations, à la fois coûteuses financièrement et médiatiquement on songe notamment au conflit très médiatisé entre des usagers du gaz à Montataire, dans l’Oise, et GDF Suez , qualifié ici de « médiation de groupe » – prononcez: class-médiation, et présenté en détail pages 32 et 33*).

    Quelque 360.000 réclamations auraient été adressées aux fournisseurs en 2009: le Médiateur estime que « trop d’entre elles sont passées à travers les mailles du filet » et n’ont pas été traitées lorsqu’elles lui parviennent. Le Médiateur n’entend pas « pallier les défaillances des services clientèle des opérateurs ».

    Comme il l’a déjà fait, le Médiateur réclame l’extension de son champ de compétences (pratiques commerciales déloyales, PME).
    On observera également, dans l’éditorial de Denis Merville, que « beaucoup reste à faire pour réconcilier les consommateurs avec les marchés de l’électricité et du gaz », donnant comme exemples le fait qu’un « fournisseur ne rembourse un trop perçu inférieur à 15 euros que si le consommateur le demande expressément » ou encore que « que certains fournisseurs mettent plusieurs mois à rembourser à leurs clients un trop perçu, somme qui peut par fois atteindre plusieurs centaines d’euros ». Et de s’interroger: « faudra-t-il instaurer des intérêts de retard à la charge des opérateurs pour les inciter à améliorer leurs procédures de remboursement? C’est une éventualité à ne pas écarter ». Le Médiateur évoque aussi d’autres sujets d’insatisfaction des consommateurs (suppression des services clientèles de proximité…) estimant que l’ouverture des marchés à conduit à une « perte de repères ».

    La salle retient son souffle.
    D’un point de vue quantitatif, le Médiateur a enregistré 14.000 réclamations l’an passé mais pour seulement 533 saisines confirmées (sur un total de 4.496 saisines), c’est-à-dire entrant dans son champ de compétences, complètes et non prématurées. 3.267 dossiers ont été résolus. 279 recommandations ont été « écrites et motivées », dont 79, « de portée générique » ont fait l’objet d’une publication (32 en 2008). Bruno Léchevin, délégué général, rappelle que le principe de publication a fait « l’objet d’un vif débat avec les opérateurs qui le contestent » et en réaffirme « la nécessité ». Le Médiateur entend voir ces recommandations génériques se traduire concrètement en 2010 « par des améliorations effectives des procédures et des pratiques des opérateurs »

    Il est à noter que près de 3.000 dossiers ont trouvé une solution favorable, suite à un réexamen du dossier par le fournisseur. En termes de délais, il faut compter en moyenne 7 mois pour que soit émise une recommandation. Un délai que les services du Médiateur entendent réduire en 2010.

    En termes de dédommagement, comptez 558 euros en moyenne si vous avez un litige recevable avec votre fournisseur d’électricité ou de gaz…

    En complément de témoignages de consommateurs, le apport du Médiateur ait état de 2.700 réclamations analysées par le service Energie-Info (site et plateforme téléphonique communs avec la CRE) concernant des pratiques commerciales litigieuses: 46% concernaient Direct énergie, 28% GDF Suez, 14% Poweo, 4% EDF – 8% étaient d’origine inconnue.

    A savoir: « En 2009, le service consommateurs Énergie-Info a reçu 4.900 réclamations relatives à la dénonciation de pratiques commerciales déloyales ou à des résiliations de contrats inexpliquées, en augmentation de 20 % par rapport à 2008″.

    Linky: une pré-recommandation.
    Le Médiateur s’invite dans le débat des compteurs communicants… Estimant que ces projets peuvent être « perçus comme une ultime étape de la déshumanisation et de la perte de proximité du service public de la distribution d’énergie », le Médiateur formule là aussi quelques recommandations: des « fonctionnalités et des usages les plus larges possibles », ne pas « déployer des compteurs trop basiques »…
    Un grand silence dans la salle.

    —————
    * Autre exemple détaillé, les «forfaits cuisine»: même si certains consommateurs en disposent toujours, les «forfaits cuisine» – contrats avec un forfait de consommation de gaz pour l’usage de la cuisine – ne sont plus commercialisés depuis de nombreuses années. Saisi par un syndic, le médiateur national de l’énergie les a sortis de l’oubli, en mettant en lumière d’importants dysfonctionnements » (pages 34-35).

  4. usagersgdb dit :

    Une indiscrétion du 1er avril ?

  5. Solange R dit :

    Indiscrétion…

    Un ami qui a assisté au dernier conseil d’administration de Gaz de BORDEAUX n’a confié qu’il avait été décidé, au vu des excellents résultats de la société, de rembourser le trop-perçu (oui vous avez bien lu : rembourser le trop-perçu) relatif aux augmentations d’abonnements facturées du 1er octobre 2008 au 31 mars 2009

    ces remboursements seront effectués dans les prochaines semaines

    enfin une bonne nouvelle!!!!!

  6. CDUGMR dit :

    Le Comité de Défense des Usagers du Gaz de Montataire et de sa Région a mis en place , sur son blog « CDUGMR », une pétition visant à s’opposer a l’insupportable hausse du prix du gaz. Merci d’y participer. Le Président du CDUGMR Daniel Besnard.

1 2

Laisser un commentaire

 

fnacaclaix |
Association des Parents d'E... |
Ce qu'il faut savoir.......... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A.S.L. CHÂTENAY SUR SEINE
| Centre Culturel Yavné
| ACFA régionale de Bonnyvill...