Regarder sa facture à la loupe !

Posté par usagersgdb le 12 mars 2009

C’est vrai qu’il est nécessaire de lire entre les lignes pour y découvrir des surprises de taille.

dtailfacturegdb800.jpg

cliquez pour agrandir…

3 Réponses à “Regarder sa facture à la loupe !”

  1. Gerard dit :

    Eh oui ! pourtant sur le site de GDB on peut lire :

    Gaz de Bordeaux garantit un prix équitable du gaz naturel sur tout son territoire Girondin :
    Au niveau national, pour un même tarif, le prix du gaz naturel varie selon les localités, afin de tenir compte de l’architecture du réseau, de l’éloignement au réseau principal… En Gironde, Gaz de Bordeaux a décidé de faire bénéficier tous ses clients du même prix quelle que soit la commune. Seul le tarif change en fonction de l’équipement de votre logement & de votre seuil de consommation. Gaz de Bordeaux, contrairement à d’autres opérateurs, fait une véritable péréquation tarifaire.

    Alors CQFD , voici les barèmes d’abonnement GDB
    http://www.gazdebordeaux.fr/particuliers/vos-tarifs-gaz-reglementes.php

    Pour le tarif 305 (eau sanitaire+chauffage) vous payez le même abonnement que vous consommiez 7500 ou 75000 kwh . La mamie dans son T2 et le châtelain dans sa maison de maître dans la même tranche tarifaire ! Ce doit être une nouvelle vision libérale de l’équité sociale et du principe pollueur payeur. Ah il est bien loin le grenelle de l’environnement .

    Une note d’espoir car il y a tout de même une petite commune dans le Tarn qui contrôle le service public de l’eau qui applique un abonnement proportionnel à la consommation.
    http://www.journaldelenvironnement.net/fr/document/detail.asp?id=24138&idThema=2

    Une étincelle de justice qui risque d’être bien vite étouffée .

  2. JP dit :

    D’accord à 100% avec la remarque de Gp.

    L’abonnement devrait rester une partie très faible de la facturation.
    Ensuite, le prix du mètre cube consommé devrait obéir à un calcul par tranches de consommation. Avec un surenchérissement de la molécule (du kwh consommé) pour les tranches élevées, celles des gros consommateurs
    (excepté les entreprises qui utilisent le gaz pour la cuisson, comme le pain, les restaurants, la torréfaction, par exemple…)

    Cette facturation obéirait à deux principes :

    a) l’équité sociale, qui consisterait à donner un minimum de services accessibles à tous, au meilleur prix en prenant en compte les situations des revenus de chaque foyer.
    b) le respect du principe pollueur payeur tant évoqué par tous les courants soucieux de la pollution atmosphérique, et adopté par l’OCDE en 1972 et l’Europe en 1987.
    C’est celui qui brûle beaucoup de gaz qui doit être sanctionné.
    Hors, dans les grilles tarifaires de Gaz de Bordeaux, c’est le plus petit consommateur qui paie le plus lourd tribut.

  3. gp dit :

    Et voilà comment on fait payer les gens même lorsqu’il n’y pas besoin de chauffage où lorsqu’ils sont ailleurs, par exemple en vacances.
    Et çà c’est du vol.
    Le gaz ce n’est pas le téléphone qui reste un service actif même en notre absence avec le répondeur, le renvoi d’appel, le transfert de ligne.
    Rien donc ne peut justifier une quelconque facturation autre qu’un paiement au kilowatt consommé. D’autant plus que depuis le GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT, c’est au consommateur de payer la facture et non à l’abonné.

Laisser un commentaire

 

fnacaclaix |
Association des Parents d'E... |
Ce qu'il faut savoir.......... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A.S.L. CHÂTENAY SUR SEINE
| Centre Culturel Yavné
| ACFA régionale de Bonnyvill...